Ministère de la Communication, de l’Economie Numérique, de la Culture, des Arts et Traditions, Chargé de l'Education Populaire et de l'Instruction Civique, Porte-parole du Gouvernement

Sceau de Republique Gabonaise

Discours à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la table ronde de l’économie numérique

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement, Cher collègues, Monsieur le Directeur Exécutif de SMART AFRICA, Madame le Représentante de la Banque Mondiale au Gabon, Monsieur le Président de l’ARCEP, Messieurs les Directeurs Généraux, Mesdames et Messieurs les Experts, Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

Je voudrais avant toute chose, vous remercier d’avoir bien voulu honorer de votre présence la cérémonie d’ouverture de la Table Ronde du numérique.

Ces remerciements s’adressent en premier lieu à Monsieur Emmanuel ISSOZE NGONDET, Premier Ministre, chef du Gouvernement qui, malgré un calendrier de travail très chargé, a accepté d’être le parrain de la présente rencontre et de présider personnellement notre séance d’ouverture.

Veuillez recevoir Monsieur le Premier Ministre, l’honneur de reconnaissance des acteurs de l’économie numérique ici présent ou représentés.

Mes remerciement s’adressent également à tous nos invités et principalement ceux venus de l’étranger.

A chacun, je voudrais exprimer la reconnaissance du ministère de l’Economie numérique et de manière plus large, celle des acteurs qui entendent tirer profit de votre expertise et de vos expériences respectives.

Je pense en particulier au Docteur Hamadoun TOURE, Directeur exécutif de Smart Africa dont je salue la présence parmi nous.

Monsieur le premier Ministre, lors de votre déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, vous avez fixé à notre gouvernement trois objectifs prioritaires :

  1. Préserver la paix, donner un souffle nouveau et plus de vitalité à notre démocratie ;
  2. Relancer l’économie en créant, grâce à la revalorisation des secteurs hors pétrole, les conditions d’une croissance plus durable et plus inclusive ;
  3. Gagner la bataille pour l’emploi et concrétiser le programme de l’Egalité des chances.

De ces objectifs généraux résultent les objectifs assignés par le gouvernement au secteur de l’économie numérique qui s’entendent globalement, par :

  • Le développement des infrastructures numériques ;
  • L’élaboration d’une stratégie nationale sur le mobile large bande ;
  • La construction et l’exploitation d’un Datacenter national ;
  • La finalisation et la mise en œuvre du processus de migration vers la Télévision Terrestre, en adéquation avec nos engagements internationaux ;
  • La création et l’opérationnalisation du Fonds de Développement de l’Economie numérique(FODEM) ;
  • La mise en route et la stimulation du point d’échange national Internet (IXP) favorisant l’interconnexion des fournisseurs d’accès à Internet et contrôler la qualité des services transportés pour lequel le Gabon est le point focal de la sous-région Afrique centrale ;
  • L’accélération de la délégation de services administratifs à des opérateurs privés en charge de dématérialiser et automatiser les processus ;
  • La promotion des partenaires publics privés (PPP) dans le développement des applications et la production de contenus locaux ;
  • La stimulation d’une politique de formation cohérente dans la perspective de la vulgarisation et d’une appropriation des TIC par le plus grand nombre ;
  • Favoriser la mise en place d’un cadre collaboratif des acteurs de l’économie numérique.
  • Ces efforts à mener dans le sens de la réorganisation d’un cadre institutionnel efficient, passent par l’actualisation, l’harmonisation et la simplification d’un cadre juridique et institutionnel qui serait adapté aux nouvelles donnes des marchés et aux mutations technologique du secteur, notamment au regard de la convergence des réseaux et des services touchant l’Internet, la téléphonie fixe et mobile, la télévision, radio, l’audiovisuel en général, dans la perspective d’un développement harmonieux et global de l’industrie des nouvelles technologies ;

L’objectif principal fixé au département ministériel dont j’ai la charge étant, avec le concours des autres administrations et des opérateurs du secteur, de multiplier par deux l’apport du numérique au PIB d’ici à 2023.

D’où l’intérêt de la rencontre de ce jour.

Monsieur le premier Ministre,

L’urgence portée par cet objectif global nous amène à poser des passerelles afin que les opérateurs publics et privés puissent les mesurer, se les approprier et les accomplir ensemble.

Je voudrais à ce titre saluer la contribution des partenaires du Gabon, parmi lesquels la Banque mondiale, qui nous accompagnent dans de nombreux projets. C’est un signe d’encouragement dans la réalisation des objectifs de la politique que vous conduisez sous l’impulsion de S.E. Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, chef de l’Etat.

La forme que nous avons arrêtée pour nos échanges s’articule autour de 3 panels et 4 ateliers de réflexion et de partage d’expériences.

Notre souhait est que à la fin des travaux, des recommandations soient faites au Gouvernement pour que des mécanismes concrets soient mis en œuvre afin d’impulser une réelle dynamique de croissance durable du secteur de l’économie numérique dans notre pays.

 

Je vous remercie.


ALAIN-CLAUDE BILIE BY NZE

Ministre d'Etat, Ministre de l'Economie Numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, Porte Parole du Gouvernement

Le Mercredi 21 Décembre 2016.

Modifié : 11 / 01 / 2017


En Haut